air eau sante sol

Biosurveillance du milieu marin via la bio-imprégnation des congres

Contaminants organiques

Les contaminants organiques sont des substances qui contiennent du carbone (par opposition aux polluants inorganiques). Ils peuvent être d’origine naturelle ou anthropique. Certains sont biodégradables, d’autres sont dits persistants.

Dioxines, furanes et dioxin-likes:

La zone industrielle concentrant de nombreux sites émetteurs de dioxines, furanes et dioxin-likes. Il apparaissait évident de mesurer l’ensemble de ces produits. Contre toute attente, aucun d’entre eux n’a été détecté par le laboratoire. Impossible pour l’heure d’affirmer que ces polluants sont absents du milieu marin : une non-détection ne signifie pas une absence totale (une étude des contaminations dans l’eau de mer serait nécessaire). La première raison évoquée par les chercheurs serait que ces polluants se concentrent très fortement dans les matières grasses, très peu présente dans les filets (maximum 1%), le congre est qualifié de poisson « maigre ». Autre hypothèse, ce type de contaminants, même s’ils sont présents dans l’eau, n’atteignent pas le haut de la chaîne alimentaire.

Définition

Les dioxines regroupent deux grandes familles de composés aromatiques tricycliques chlorés : les « polychlorodibenzodioxines » (PCDD) et les « polyclorodibenzofuranes » (PCDF). L’ensemble de ces PCDD et PDCF comprend 210 molécules différentes, appelées congénères, selon la position et le nombre de substitution chlorées. 17 d’entre eux sont considérés comme les plus toxiques et feront l’objet de mesures dans la présente étude. Ces molécules sont très stables chimiquement, peu biodégradables, très solubles dans les graisse et résistants à l’action antibactériennes.(inrs) Ces polluants sont détectés dans presque tous les composants de l’écosystème mondial, et notamment dans l’air, les sédiments aquatiques et marins, les poissons, la faune, la flore sauvage, ainsi que les tissus adipeux, le lait et le sang humains. Les PCDD et les PCDF sont des sous-produits de procédés industriels.

HAP (Hydrocarbures aromatiques polycycliques):

D’un point de vue réglementaire, seul le Benzo(a)pyrène est réglementé, car il est un des HAP les plus toxiques. Les analyses effectuées sur ce contaminant montrent des teneurs entre 0,005 et 0,32 µg/kg, soit bien en-dessous du seuil réglementaire fixé à 2µg/kg de matière totale. Toutefois, les HAP se concentrent dans les matières grasse et pas dans les tissus musculaires, ce qui vient pondérer ces résultats. Les données recueillies démontrent qu’il existe cependant une différence de contamination aux HAP chez les sujets présués plus âgés en fonction de leur localisation géographique. Ainsi, du côté Ouest du Golfe de Fos (Port-Saint-Louis-du-Rhône) les poissons sont plus pollués aux HAP que du côté Est (Port-de-Bouc).

Définition

Les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) sont une famille de composés chimiques constitués d’atomes de carbone et d’hydrogène dont la structure des molécules comprend au moins deux anneaux aromatiques fusionnés, chacun composé de cinq ou six atomes de carbone. La famille des HAP comprend environ une centaine de substances qui diffèrent entre elles par le nombre d’anneaux et leur position respective. L’appellation HAP total est généralement utilisée pour représenter un ensemble de 12 à 21 HAP présents dans l’environnement. Ils proviennent principalement de la combustion incomplète de matières organiques. De façon naturelle, ils sont largement répandus dans l’environnement et leur formation résulte surtout des feux de forêt et d’herbage et de l’activité volcanique. Les HAP sont également présents à l’état naturel dans des dérivés du charbon et du pétrole.


PCB : les polychlorobiphényles

Sur les quelques 200 congénères qui composent la famille des PCB, six snt qualifiés d’indicateurs par la réglementation qui fixe le seuil limite de ces contaminants à 75µg/kg de matière totale. Les analyses effectuées sur les congres ont montré des contaminations inférieures à ces seuils (de 7 à 35 µg/kg de matière totale). Toutefois, sur les PCB également, on note une différence de contamination selon la localisation des poissons, ceux pêchés à l’Ouest (Port-Saint-Louis) présentant des taux plus élevés que ceux pêchés à l’Est. Ici, les sujets jeunes et vieux sont indifféremment concernés. Cette différence géographique pourrait s’expliquer par l’influence du Rhône, dont la contamination aux PCB a été prouvée il y a quelques années par les services de l’Etat.

Définition

Les polychlorobiphényles (PCB) sont des composés chimiques synthétiques également connus, en France, sous le nom de pyralènes. La famille des PCB, qui appartient aux composés organochlorés polycycliques, regroupe 209 congénères, qui se distinguent par le nombre (de 1 à 10) et la position des atomes de chlore.