logo institut

Mesure de la pollution par le vivant


Le 06 novembre 2020, et malgré le confinement, l’Institut Écocitoyen poursuit ses activités. Trois agents de l’Institut se sont déplacés à Grans, Miramas et Fos durant toute une journée, pour prendre des mesures sur la croissance lichénique qui, pour assurer le suivi, ne pouvaient être reportées. Le but de ce travail est de mesurer la vitesse de croissance des lichens dans leur milieu. Les lichens sont effectivement des organismes qui dépendent exclusivement des apports atmosphériques pour leur développement. Il est possible que selon la pollution de l’air à laquelle ils sont exposés, leur croissance en soit affectée. Les premiers résultats sont attendus courant 2021.


Toutes les actus

L'institut

L'Institut écocitoyen est une association dont les missions principales sont l'acquisition de connaissances scientifiques autour des questions sanitaires et environnementales, la transmission de ces savoirs et l’organisation d’actions de surveillance et de protection de l’environnement. Pour la première fois, citoyens, élus, industriels et scientifiques collaborent à un projet commun à l'échelle d'un territoire.

      Mentions légales

Eaux

Les eaux marines et continentales portent des enjeux importants en matière de santé, de biodiversité et, d'une façon générale, de services rendus aux sociétés : régulation des échanges entre milieux, ressources en eau potable, aquaculture, activités de loisirs, transports...

Or, les rivières et les mers sont également le réceptacle de la plupart des polluants rejetés directement dans le milieu aquatique ou provenant de la pollution des sols par ruissellement des eaux de pluie. Ces polluants, issus d'effluents urbains et industriels, de déchets ou de pratiques agricoles, détériorent la qualité des milieux, nuisent à leurs équilibres, et peuvent contaminer durablement d'importantes zones fluviales et maritimes.

Ces pressions s'exercent tout particulièrement sur le Golfe de Fos, qui conjugue espaces naturels classés, milieux urbains et sites industrialo-portuaires à haut potentiel social et économique. Dans cet environnement unique, les retombées atmosphériques, les effluents marins et l'utilisation de l'eau de mer dans le cadre de certains procédés industriels peuvent, sur un long terme, impacter la vie et les équilibres marins.

Le développement de cet espace maritime complexe répond donc à des enjeux forts, parfois paradoxaux, et nécessite un suivi spécifique fondé sur la connaissance précise des paramètres écologiques du milieu.

A l'initiative des pêcheurs et plaisanciers du Golfe de Fos, l'Institut Ecocitoyen réalise depuis 2012 l'étude des contaminations et des paramètres physico-chimiques du milieu marin, accompagnant des travaux universitaires soutenus aujourd'hui par l'Agence Nationale de la Recherche.

Cette connaissance permet de développer des indicateurs spécifiques et adaptés pour le suivi environnemental dans le cadre de la mise en place d'un système de gestion de la qualité des eaux et des milieux aquatiques sur le golfe et son bassin versant.

Liste des études

CONGRES > >

Contamination du milieu marin


CHLORATION > >

Mesure sous-produits chloration dans le golfe de Fos


FOS-SEA > >

Rejets d'eaux chlorées : Etude des impacts sur le golfe de Fos


SALINITE > >

Suivi des paramètres hydrologiques du Golfe de Fos


LEXIQUE > >

Lexique Toxicologique